Interview Home

10/1/1987  Rock This Town
The Cure En 1001 Infos Indispensables
Le Petit Robert Du Grand Robert

Nom : Robert Smith.
Date De Naissance : 21 Avril 1959.
Taille : 1 m 75
Poids : Variable, entre 75 et 85 kilos.
Couleur Des Yeux : Bleu, parfois gris.
Ville D'Origine : Blackpool.
Bien Eduque ?: Parfois.
Resultats Scolaires : Excellents dans certains domaines, nuls dans d'autres.
Hobbies : Faire la fête.
Aime : Dormir. De préférence 16 heures par jour. Et lire.
Deteste : Se lever. Souffrir de déshydratation.
Boulout Precedent : Facteur de renfort pour la période de Noël, en 1977.
Cuisine Favorite : Végétarienne et Indienne.
Boisson Favorite : De la bière à l'orange, du lait glacé à la vanille.
Musiques Favorite : Joy Division, Cocteau Twins, Echo & The Bunnymen, The Magic Band (le groupe de Captain Beefheart).
Films Favoris : 2001 Space Odysée de l'Espace, Vol au-dessus d'un nid de coucou, Eraserhead, Apocalypse Now, Taxi Driver, Mad Max II, Les hommes préfèrent les blondes, Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?, Reanimator.
Actrices Favorites : Marilyn Monroe, Divine, Catherine Hepburn, Bette Davis, Joan Crawford, Nastassia Kinski, Vivian Leigh.
Acteurs Favoris : Robert De Niro, Jack Nicholson, Mel Gibson, Anthony Curtis, Jack Lemmon, Clint Eastwood, Henry Fonda, Walter Matthau.
Bouquins Favoris : Les Enfants Terribles de Cocteau, Lolita de Nabokov, Something Wicked This Way Comes de Ray Bradbury, Gormeng Gast Trilogy de Marvin Peake.
Ecrivains Favoris : Camus, Kafka, Salinger, Dylan Thomas.
Equipe De Football Favorite : Celle du Brésil.
Joueur De Football Favori : Glen Hoddle.
Meilleurs Souvenirs De Concerts : Tommy Cooper et le Sensational Alex Harvey Band.
Magazine Favori : Rock This Town qui lui consacre une couverture tous les six mois.

Easy Cure : 76
Un personnel variable qui tourne autour de Robert Smith (guitare, chant), de Laurence (Lol) Tolhurst (batterie), de Michael Dempsey (basse) et de Porl Thompson (guitare)…

Easy Cure est basé au collège St. Woodford à Crawley dans le Sussex anglais. Le groupe gagnera un concours pour amateurs et décrochera un contrat avec le label Hansa. Après huit mois, ce contrat qui portait théoriquement sur cinq ans sera résilié.

Cure : Juin 78
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (batterie) ; Michael Dempsey (basse).

Rebaptisé en Cure et stabilisé en trio, le groupe se lie au manager Chris Parry, directeur artistique chez Polydor. Le simple Killing An Arab sort d'abord sur le label Small Wonder avant de ressortir sur Fiction, le propre label de Parry début 79. Contrairement à ce que son titre pourrait laisser supposer, Killing An Arab n'est pas une chanson raciste, mais simplement une référence à L'étranger d'Albert Camus. Cure, pour sa part, se définit comme « un remède au manque d'imagination musicale ambiant » .

Remarquons qu'en Octobre 79, Robert Smith tiendra la guitare dans Siouxsie & The Banshees lors d'une tournée anglaise don't Cure effectue la première partie.

Michael Dempsey quitte le groupe en Novembre 79.

Cure II : Decembre 79
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (batterie) ; Simon Gallup (ex Mag Spies, basse) ; Matthieu Hartley (ex Mag Spies, claviers).

Fin 79, Smith, Tolhurst, et Gallup enregistreront en compagnie de Frank Bell (chant), Porl Thompson (guitare) et Janet Smith (claviers) un simple intitulé I'm A Cult Hero sous le lom Cult Hero.

Matthieu Hartley quitte Cure en Septembre 80. Il fonde le groupe Cry (aucun rapport avec le Cry de John Watts).

Cure III : Septembre 80
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (batterie) ; Simon Gallup (basse).

Pour beaucoup, cette formation constitue la meilleure périod de Cure, celle durant laquelle seront enregistrés les albums « Faith » et surtourt « Pornography ». N'empêche, au terme de ce dernier (en Juillet 82), Simon Gallup quitte le groupe. Il rejoindra d'abord Cry, le groupe de Matthieu Hartley avant de fonder Fools Dance, une formation qui publiera un mini-LP chez Contortion.

En Septembre 82, Robert Smith enregistre sous son nom un single (La Ment) pour le magazine Flexipop.

Cure IV : Novembre 82
Robert Smith (guitare, basse, claviers, voix) ; Lol Tolhurst (claviers)

En fait, à cette époque, Cure (réduit à un duo) n'est plus qu'un groupe sporadique puisque Robert Smith rejoint à nouveau Siouxsie & The Banshees pour un série de tournées (et le LP live « Nocturne ») tandis que Lol Tolhurst, devenu désormais claviériste, consacre son temps à apprendre ses nouveaux insturments.

Nos deux compères enrigistreront cependant le simple Let's Go To Bed (Novembre 82) avec Steve Goulding à la batterie; se livreront à une performance intiulée Siamese Twins sur la BBC 2 accompagnés d'une section de cordes et de Steve Severin (le bassiste des Banshees) en Avril 83 ; le même mois, ils interpréteront 100 Years et Figurehead au Oxford Road show de la BBC avec Derek Thompson à la basse et Andy Anderson à la batterie.

Avec Steve Severin, Robert enregistrera également à la même époque sous le nom de The Glove l'album « The Blue Sunshine ».

Cure V : Juillet 83
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (claviers) ; Phil Thornalley (basse) ; Andy Anderson (batterie).

Cure redevient un véritable groupe et produit coup sur les simples The Walk et The Lovecats. Phil Thornalley n'est pas un inconnu puisqu'il était le producteur de « Pornography ». Indisponible en Avril 84, Phil sera remplacé par Norman Fisher-Jones le temps d'une prestation au Oxford Road Show où le groupe interprète Shake Dog Shake et Give Me It.

Cure VI : Mai 84
Robert Smith (guitar, chant) ; Lol Tolhurst (claviers) ; Andy Anderson (batterie) ; Phil Thornalley (basse) ; Porl Thompson (guitare, claviers).

Cette fois, Cure revient et va frapper très fort. C'est ici que la Curemania débute, que le groupe attire les foules (suite à l'album « The Top ») et que des petits Robert Smith naissent un peu partout autour du monde.

Le vrai Smith 'ui en profite, après une dernière tournée en Israël et le LP « Hyaena », pour quitter Siouxsie & The Banshees et se consacrer entièrement à Cure.

Cure VII : Novembre 84
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (claviers) ; Porl Thompson (guitare, claviers) ; Phil Thornalley (basse) ; Vince Ely (batterie).

En pleine tournée nord-américaine, Anderson déclare forfait. Il est remplacé temporairement par l'ex Psychedelic Furs Vince Ely.

Cure VIII : Avril 85
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (claviers) ; Porl Thompson (guitare, claviers) ; Simon Gallup (basse) ; Boris Williams (ex Thompson Twins, batterie).

C'est cette formation qui crée la sensation au festival d'Athènes en juillet 85 avant d'enchaîner par des concerts triomphaux dans les plus grands festivals européens en Espagne, au Denmark, en Italie, en Suisse et en Finlande. La réaction du grand public ne se fait pas attendre puisque l'album « The Head On The Door » connaît un succès sans précédent.

En Avril 86, Cure donne un concert au bénéfice de Greenpeace dans le cadre prestigieux du Royal Albert Hall de Londres. A l'été, pour promouvoir l'album compilatif « Standing On A Beach » (qui en CD et en K7 video s'intitule « Staring At The Sea »), le groupe réembarque pour une tournée des festivals. Notamment dans le sud de la France où leur prestation au théâtre antique d'Orange est filmée pour une sortie cinéma et video. Celle-ci sortira début 87 (« The Cure In Orange ») tandis que la bande à Robert Smith toujours stationnée en Provence (au studio Miraval) enregistre son prochain opus (cf Rock This Town n°44).

En février 87 Cure mixe les bandes de « Kiss Me Kiss Me Kiss Me » au studio ICP à Bruxelles avant de s'envoler pour l'Amerique du Sud où en Mars, le groupe donne des concerts au Brésil et en Argentine.

Cure IX : Juillet 87
Robert Smith (guitare, chant) ; Lol Tolhurst (claviers) ; Porl Thompson (guitare, claviers) ; Boris Williams (batterie) ; Roger O'Donnell (ex Psychedelic Furs, claviers).

Pour étoffer le son du groupe sur scène, Cure fonctionne désormais en sextet. La tournée mondiale en cours a débuté en Australie. Elle gagnera l'Europe à l'Automne. A Bruxelles, Forest National, le 1 er Novembre. La Cure continue.

CURE DISCOGRAPHY
Simples Et Maxis
S: Killing An Arab/10:15 Saturday Night (Janvier 79)
S: Boys Don't Cry/Plastic Passion (Juin 79)
S: Jumping Someone Else's Train/I'm Cold (Novembre 79)
S + M: A Forest/Another Journey By Train (Avril 80)
S + M: Primary/Descent (Mars 81)
S + M: Charlotte Sometimes/Splintered In Her Head (Septembre 81)
S: Hanging Garden/100 Years (Avril 82)
M: Hanging Garden/100 Years/A Forest (live)/Killing An Arab (live) (Avril 82). Ce maxi est aujourd'hui quasi introubable, par contre il est plus aisé de se procurer le double 45T qui reprend les mêmes morceaux et qui est paru à la même date.
S + M: Let's Go To Bed/Just One Kiss (Novembre 82)
S: The Walk/The Dream (Juillet 83)
M: The Walk/The Dream/The Upstairs Room/La Ment (Juillet 83)
S: The Lovecats/Speak My Language (Octobre 83)
M: The Lovecats/Speak My Language/Mr. Pink Eyes (Octobre 83)
S: The Caterpillar/Happy The Man (Mars 84)
M: The Caterpillar/Happy The Man/Throw Your Foot (Mars 84)
S + M: Inbetween Days/The Exploding Boy/A Few Hours After This (Juillet 85)
S: Close To Me/A Man Inside My Mouth (Septembre 85)
M: Close To Me/A Man Inside My Mouth/Stop Dead (Septembre 85)
M: Close To Me/A Man Inside My Mouth/Stop Dead/New Day (25cm paru en Septembre 85)
S: Boys Don't Cry/Pillbox Tales (Avril 86)
M: Boys Don't Cry/Pillbox Tales/Do The Hansa (Avril 86)
S + M: Why Can't I Be You?/A Japanese Dream (Avril 87)
S: Catch/Breathe (Juin 87)
M: Catch/Breathe/A Chain Of Flowers (Juin 87)

LP, K7, CD
LP + K7: Three Imaginary Boys (Mai 79)
LP + K7: Seventeen Seconds (Avril 80)
LP + K7: Faith (Avril 81) La K7 anglaise contient en bonus la BO de Carnage Visors, un court-métrage, réalisé par Richard Gallup (le fère de Simon) que le groupe projetati en ouverture de ses concerts.
Double LP: Happily Ever After (Septembre 81) Regroupe en fait les LP Seventeen Seconds et Faith. Paru seulement aux USA.
LP + K7: Pornography (Avril 82)
LP + K7: Japanese Whispers (Decembre 83) Il s'agit en fait d'un album compliant tous les simples parus de Novembre 82 à Novembre 83.
LP + K7 + CD: The Top (Mai 84)
LP + K7 + CD: Concert, The Cure Live (Octobre 84) La K7 et le CD contiennent en bonus des Curiosities captées entre 77 et 84.
LP +K7 + CD: The Head On The Door (Août 85)
LP + K7: Standing On A Beach (Mai 86) Album compilant toutes les faces des singles de Cure depuis ses débuts.
CD: Staring At The Sea (Mai 86) Regroupe tous les titres qui ont donné lieu à la même titre et qui est sortie à la même date.
LP + K7 + CD: Kiss Me Kiss Me Kiss Me (Juin 87) Double album.

Le Meilleur Album
Choix difficile. Cure n'a probablement jamais enregistré de mauvais album. Nous Retiendrons Pornography, parce qu'au-delà d'un groupe innovateur, original ou poppy, il projette un trio sulfureux, torturé et visionnaire. Pornography constitue l'album le plus intéressant de Cure car le plus dérangeant, le plus instable et… le plus fragile. Avec des titres comme 100 Years, It Doesn't Matter If We All Die ou Hanging Garden, Robert Smith étale ses envies meurtrières et suicidaires. Le malaise est total. Mais la douleur n'est-elle pas proche de l'extase?

NB: tous les disques de Cure sont sortis sur le label Fiction distribué par Polydor.

 

Home |  Interviews |  Links |  Pictures |  Lyrics To Faith Live |  Trade List |  Oddities |  thecure.com |  About Me
E-Mail Me

Founded April 7, 1997
This page was last updated on April 16, 2009
Dayna Karas © 1997-
Number of visitors currently on this site: 159