Interview Home

4/28/2000  Le Monde Interactif
Les beautés mystérieuses de Robert Smith et Cure, vingt ans après

Paris/Concert. The Cure, au Zénith de Paris, mardi 25 avril. Tournée : Le Rhenus, Parc des expositions Wacken, Strasbourg, le 30 avril, 185 F (28,20 euros) ; Le Dôme, avenue de Saint-Just, Marseille, le 2 mai, 180 F (27,44 euros).

Mis à jour le jeudi 8 juin 2000

Dans l'un des épisodes du dessin animé South Park, Robert Smith sauvait la population d'une bourgade américaine d'un monstre incarné par Barbara Streisand, dont le chant provoquait sur ses victimes des dommages irréparables. Cheveux ébouriffés, teint livide, yeux cernés de khôl, tout de noir vêtu, le décalque télévisé du chanteur, guitariste et tête pensante de The Cure redevenait ainsi le héros qu'il avait été au début des années 80. Pour la jeunesse qui sortait de l'adolescence lycéenne et entrait dans son prolongement estudiantin, Cure était la réponse au mal-être la plus crédible et la plus rassembleuse. Les punks étaient déjà passés, l'époque n'en était pas encore à réhabiliter Abba ou les Bee Gees.

Vingt ans après ses débuts phonographiques, le groupe britannique continue de rameuter ses fidèles. La tournée européenne se joue presque partout à guichets fermés, comme les deux concerts parisiens au Zénith où le groupe s'arrêtait pour son premier soir, mardi 26 avril. Robert Smith est le seul membre fondateur du groupe, qui a eu ses premiers sursauts en 1977. C'est pour lui qu'on se déplace et un peu pour le bassiste Simon Gallup (arrivé en 1979). Les autres - Perry Bamonte, à la guitare, Roger O'Donnell aux claviers et Jason Cooper à la batterie - ne dérangent personne. Dans la salle, on se presse, entre générations, depuis les lycéens qui découvrent le groupe jusqu'aux quadragénaires qui ont épaissi au même rythme que Smith. A ces deux extrêmes s'ajoutent à peu près toutes les gammes de tailles, d'âges et de sexes. Quelques clones du look Cure traînent leur pénible existence.

SABOTAGE SONORE
The Cure a un nouvel album dans sa besace, Bloodflowers, venu rejoindre d'autres jalons. La quasi-totalité des titres en seront joués dans les deux premières heures, avec un choix pas trop prévisible de titres anciens. Cure/Robert Smith n'a plus besoin des béquilles de ses succès pour faciliter l'adhésion. En revanche un ingénieur du son est plus que nécessaire. Celui-là a le goût des aigus métalliques et de la saturation qui, à de nombreuses reprises, vont saboter les beautés mystérieuses de la musique du groupe. On arrive quand même à discerner que le concert est construit en ruptures et changements d'atmosphère qui permettent de passer du tragique Plainsong au presque joyeux Just Like in Heaven, de la mélancolie brumeuse de The Loudest Sound à l'emphase mécanique de 39. La brillance de la glace précède ou succède à un monde d'ombres furtives.

La voix de Smith n'est plus tout à fait ce qu'elle a pu être et le chanteur évite les plaintes et les sanglots androgynes de son histoire passée pour être en accord avec la relative sérénité musicale du groupe actuel. Les guitares ont des accrocs douloureux, les claviers tombent en brumes, la rythmique donne dans la profondeur de champ. Des motifs géométriques projetés, des mots, des photographies solarisées font office de décor.

Le code des couleurs surligne les atmosphères : un vert d'eau sale ou un bleu de nuit blême pour les thèmes les plus funèbres ; du rouge sang, du jaune qui vire à l'orange pour la sensualité, la violence ; quelques effets stroboscopiques ou du blanc étal accompagnent les thèmes les plus dansants (Inbetween Days, Boys Don't Cry, inattendu, un cadeau pour Paris). On sait où l'on est. Avec l'un des groupes les plus fidèles à son univers et dans le même temps qui a toujours su s'en détacher. Préservé par le passage du temps, The Cure devient ainsi immortel.

- Sylvain Siclier

 

Home |  Interviews |  Links |  Pictures |  Lyrics To Faith Live |  Trade List |  Oddities |  thecure.com |  About Me
E-Mail Me

Founded April 7, 1997
This page was last updated on April 16, 2009
Dayna Karas © 1997-
Number of visitors currently on this site: 117